2 février 2018

Un chemin vers le lac

Pendant les premiers mois, après avoir coupé quelques arbres, nous avons réussi à installer notre petite roulotte près de la montée. Mais il était impossible d’aller plus loin. Il fallait tracer un chemin assez large pour nous permettre de stationner quelques voitures et accéder au lac. Après avoir examiné le terrain, nous avons réaménager un ancien chemin forestier en le prolongeant de part et d’autre pour aller de l’entrée jusqu’au barrage de castor.

Les scies à chaîne et l’élagueuse ont été mises à contribution pendant plusieurs semaines pour déboiser ce chemin vers le lac (voir la galerie de photos). Le temps était compté car il fallait être prêt avant l’arrivée de la machinerie qui allait enlever les souches, déplacer les roches et aplanir le chemin. Les billes de bois produites pendant le déboisement ont été soigneusement empilées en attendant d’être transformées en matériaux de construction sur une scierie mobile.

Au mois d’août 2017, le terrain était prêt. Un ami de la famille de Josée est arrivé avec une pelle mécanique et a travaillé pendant quelques jours pour aménager le chemin. Nous avons fait livrer plusieurs camions de gravier brut à l’entrée pour avoir un fond solide et bien drainé. On peut y laisser les voitures sans risquer de nous enliser.

Près du barrage, trois troncs d’arbres ont été installés par-dessus le ruisseau comme structure d’un pont assez solide pour permettre le passage d’un petit véhicule. La construction du pont est prévue pour la prochaine saison. Mais la roulotte a été déplacée près du barrage et nous avons construit un premier bâtiment avec des troncs d’arbres, des planches et de la tôle. Il sert au remisage et pourrait ensuite être dédié au séchage du bois. La poursuite des travaux est suspendue pendant l’hiver mais nous en profitons pour planifier d’autres aménagements et pour profiter d’une formation en ligne sur la construction de bâtiments sains et écologiques.

Sylvain Campeau

Article précédent : Un lac de castor